Pour un web ouvert

Le baiser de la mouche reprend aujourd’hui un texte de Laurent Margantin – Pour une web-association des auteurs – qui propose de penser et cultiver un espace d’échange et de liberté pour l’écriture numérique, et notamment l’écriture de blog. Un peu à l’image d’un jardin à l’anglaise plutôt que d’un jardin à la française. Billet reblogué du site qui est désormais consacré à cette tentative, et dans laquelle cette démarche s’inscrit : Pour une web-association des auteurs, Disséminer les écritures

Web-association des auteurs

« Fort heureusement, il n’existe pas un seul web mais plusieurs », écrit Guillaume Vissac sur son blog Fuir est une pulsion après avoir pris connaissance de ma proposition de lancer une web-association des auteurs. Et il dit avoir lui aussi beaucoup réfléchi sur le concept de « web-édition », et que ce n’est pas un modèle qui l’attire.

Les idées sont importantes, mais mettre en pratique l’est plus encore: cette semaine j’accueillais Guillaume sur Oeuvres ouvertes, Pierre Cendrin reprenait un texte de moi et un autre de Claude Favre. Le choix n’est pas entre un camp et un autre – j’ai lancé une proposition, pas un appel à se battre -, mais entre deux logiques: celle d’un web fermé, avec péage à l’entrée (ici on appelle ça le Tiers payant) où il s’agit avant tout de contrôler le plus de territoire possible (textes et auteurs), et celle d’un web ouvert…

View original post 498 mots de plus

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s