Pourquoi en numérique ? Entretien avec Agnès Martin-Lugand, auteure

La page a déménagé. Cliquez sur le lien pour  lire l’article :  Pourquoi en Numérique ? Entretien avec Agnès Martin-Lugand, Auteure

 

3000 exemplaires en 3 semaines

 

 

 Lire les entretiens précédents d’auteurs auto-publiés :

Entretiens croisés avec Laurent Bettoni

Entretien avec Emily Hill

Entretien avec Fabienne Betting

Entretien avec Florian Rochat

Pourquoi en numérique ? est une série d’entretiens avec des auteurs autoédités en numérique, mais aussi d’autres acteurs qui font les corrections, le formatage, etc. et acceptent de travailler eux.

Si vous désirez un entretien veuillez lire les démarches à suivre. Si vous êtes auteur ici , si vous n’êtes pas auteur 


GOINGmobo, the Magazine of the Mobile Bohemian

 

Chris Simon _ Licence Creative Commons BY-NC

Photos  © Agnès Martin-Lugand

1ère mise en ligne et dernière modification le 18 janvier 2013

 

12 réflexions sur “Pourquoi en numérique ? Entretien avec Agnès Martin-Lugand, auteure

  1. Bravo pour la qualité de cet entretien et la pertinence de cette rubrique. Je souhaite vivement que ce genre d’expérience fasse évoluer les mentalités en France et que les lecteurs se disent qu’il y a des textes de qualité chez les auteurs indépendants. Le courant indé a apporté le meilleur au cinéma et à la musique, pourquoi n’apporterait-il pas le meilleur à la littérature ?

  2. Pingback: Auto-édition ? « La SF du petit Nicolas

    1. Merci de relayer sur ton blog. Les gens heureux lisent et boivent du café vient de reprendre la 1ere place dans le Top100 Amazon. Une nouvelle encourageante pour les autopubliés (c’est la 3e semaine en numero 1). D’autant plus que le numéro deux « Lames de fond » est aussi un livre auto-publié !😉

  3. Je relaye également sur ma page et quelques autres, c’est le genre d’information qu’il est plaisant de lire. Il est important de savoir que l’auto-publication peut aussi livrer quelques perles littéraires pas forcément incompatibles avec une démarche commerciale. Encouragements à l’auteure !

  4. C’est très encourageant de voir des auteurs français réussir là où jusqu’ici seuls les anglophones l’ont fait.

    Je pense que ce qu’il faut retenir de cette belle aventure réussie est que ce n’est pas très grave si Agnès Martin-Lugand ait pataugé un peu avec l’utilisation des réseaux sociaux puisqu’elle avait les 80% de ce qui détermine le succès d’un livre. À savoir une couverture qui parle au lecteur et une description, ou 4e de couverture, qui donne en même temps une bonne idée de la qualité de l’écriture et l’envie de lire le livre.

  5. Pingback: Pourquoi en numérique ? Un entretien avec Éric Nicolas | le baiser de la mouche

  6. Pingback: Pourquoi en numérique ? Un entretien avec Jacques Vandroux | le baiser de la mouche

  7. Pingback: Pourquoi en numérique ? Un entretien avec Claire Roig | le baiser de la mouche

  8. Pingback: Pourquoi en numérique ? Un entretien avec Thibault Dalavaud | le baiser de la mouche

  9. Pingback: Pourquoi en numérique ? Un entretien avec Jérôme Dumont | LE BAISER DE LA MOUCHE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s