Réfractaires, oui, mais pas vaincus !

Cette page a déménagé. Pour lire l’article cliquez sur : Réfractaires, oui, mais pas vaincus !

GOINGmobo, the magazine of the Mobile Bohemian

À suivre…

Premier volet d’un état des lieux et analyse de la situation et de la condition de l’auteur, de ses difficultés et de son devenir. Lire le Volet 2

 Pour ne manquer aucun billet de la série, abonnez-vous au blog

Références historiques et biographiques (Jules Vallès) : BOHEMIAN PARIS, Culture, Politics, and the Boundaries of Bourgeois Life, 1830-1930 de Jerrold Seigel – The Johns Hopkins University Press Baltimore and London.

Citations extraites de :

L’argent de Jules Vallès, Google books, Les réfractaires de Jules Vallès, Gallica BNF

Texte ©Chris Simon

11 réflexions sur “Réfractaires, oui, mais pas vaincus !

  1. J’aime beaucoup la conclusion.
    Tout est dit. La différence essentielle est posée. Je lis et relis.
    Bonne journée

    Mais écrire c’est un peu plus que faire des phrases, aussi bien faites soient-elles ! Il faut avoir quelque chose à dire. Il faut dire (révéler des connaissances, développer des idées, par exemple), pas seulement véhiculer des informations (même si c’est important), des adresses, des tuyaux, de bons plans, des histoires ou des recettes. Et, ce dire, fait la différence et peut et doit être rémunéré. Ce dire est rare. Sa rareté en fait sa préciosité et de fait lui donne une valeur inestimable. L’auteur qui prend conscience qu’il est en train de dire quelque chose et non pas juste de faire une phrase, n’est pas un auteur vaincu. Il pourra et devra imposer un veritable partage des bénéfices.

  2. En 1957, Jules Vallès publie un livre qui a pour sujet la Bourse de Paris, pour titre, L’Argent et commence ainsi :

    en 1857 plutôt…

  3. Chris c’est super, j’aime beaucoup ton enquête ce que tu as écrit et Vallès. j’attends la suite avec impatience.

  4. Pingback: L’autoédité numérique : paria ou modèle économique ? | le baiser de la mouche

  5. Pingback: Inventer une infrastructure pour le livre numérique en 2013 | LE BAISER DE LA MOUCHE

  6. Pingback: L’auteur indé numérique est-il un passionné ou un marchand ? | LE BAISER DE LA MOUCHE

  7. Pingback: Les 5 points cardinaux de l’auteur-indépendant ! | LE BAISER DE LA MOUCHE

  8. Pingback: Le lecteur est-il en train de devenir un écrivain ? | J'écris pas loin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s